Vive Sainte Luce !

L'hyperesthésique accorde une attention particulière à la lumière. La sainte Luce (dont la fête est le 13 décembre) est donc un jour important.

 

Les sanglots longs des violons de l’automne

Depuis fin septembre, les journées se mettent à vraiment devenir très courtes. Et même, comme cette année, si de très belles périodes nous ont encore apporté jusque bien tard notre dose de soleil, le raccourcissement inexorable de la dose de lumière quotidienne me pèse énormément. Certains sont plus sensibles à la présence/absence de soleil que d’autres personnes. Je ne sais pas si cela a quelque chose à voir avec l’hyperesthésie. En tout cas dans mon cas, je souffre beaucoup de l’absence de lumière en hiver et singulièrement en automne.
Je n’ose imaginer un hiver dans les pays nordiques où la durée du jour, quand elle existe, est réduite à quelques minutes.
A partir de septembre, donc, je fais le gros dos, accompagné de chutes de moral, de susceptibilités ingérables et de bobos internes qu’il est un peu long à expliquer. Soit, c’est la mauvaise période de l’année. Celle des mauvaises décisions et des catas. Et durant tout ce temps, j’attends la grâce de Sainte Luce.

Le cycle des saisons

Oui, mais pourquoi sainte Luce ?

Tout le monde sait que, dans le cycle des saisons, sont perdues quatre journées un peu particulières. Les équinoxes dont la longueur du jour équivaut à celle de la nuit et les solstices qui soulignent les journées la plus courte et les plus longues de l’année.

 

Oui, mais pourquoi sainte Luce ?

Il est important de se tenir le moral. Et donc, si dans sa tête, on peut se dire qu’il faut attendre le 13 décembre plutôt que le 21 , c’est une semaine de gagnée, yessss !

 

Oui, mais pourquoi sainte Luce ?

Bon allez. C’est qu’à partir de la sainte Luce que le soleil commence à se coucher plus tard. Quelques secondes, ...mais c’est quand même quelques secondes. Tout en continuant à se lever plus tard aussi, le différentiel étant toujours négatif durant une semaine. ET les jours donnent l’impression d’être un peu plus longs. Et cela c’est bon pour le moral, c’est ce qui compte, non ? Et puis ne dit-on pas "A la Sainte-Luce, les jours croissent du saut d'une puce" (je ne pouvais pas la rater celle -là ...).

Références culturelles

Je n’y résiste pas...


Chanson d’automne

Paul Verlaine

Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon coeur
D’une langueur
Monotone.


Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure
Et je m’en vais
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

 

C'est beau, non?

 

Même si Trenet puis Ferré ont repris la chanson en musique, c’est Gainsbourg qui en rend le mieux l’ambiance, je trouve.
Belle journée, plus que 7 jours à tenir 😊.

Post Scriptum

J'avais pensé à mettre cette image comme accroche d'article. Vous en pensez quoi? 😊

Commentaires: 0