Je me tourne les pouces

Se tourner les pouces, le paroxysme de la sensualité ?

Remettons les choses au point

Dans le langage courant, se tourner les puces signifie ne rien faire. Glander.
Ce n’est pas de cela dont il est question ici. Il est vraiment question de se tourner les pouces. Au sens physiologique du terme. Si, si, cela se fait…
J’ai rapidement cherché (je dis bien rapidement) sur internet, et je n’ai pas trouvé de littérature sur le sujet, en tout cas pas d’avis sur l’effet réel du « tournage de pouces » .

Une vieille histoire d’enfance

Depuis que je suis bien petit, j’ai toujours trouvé que se tourner les pouces était un moment extraordinaire. J’avais vu des anciens, assis près du poêle, se tourner les pouces et j’avais trouvé cela très drôle. Surtout je mettais le spectacle en rapport avec l’illustration de la fameuse expression.
Comme tout gosse, j’ai voulu essayer.
Alors, soyons clairs, ce n’est pas du tout ceci. Vraiment rien à voir.
Je n’ai rien vu qui en approche, peut-être ici , mais je ne suis pas certain du tout.
Je disais donc que j’avais voulu essayer. D’abord, comme la première vidéo. Aucun intérêt.

Puis, j’ai essayé d’être plus fin et de faire comme les vieux que j'ai cité plus haut.

On essaye ensemble ?

Ce qui est recherché, c’est le frottement d’un pouce contre l’autre. Peau contre peau.
Du contour du, ou plutôt, des pouces.
Les vieux ont la peau sèche. C’est bien connu. Donc si vous avez les mains moites, ce ne sera pas facile. Il faut que ce soit vraiment bien sec. Notez que cela s’améliorera au fur et à mesure du travail (j’adore parler de travail dans ce cas 😊).

Aller, on se lance ensemble :

  • Il est important de poser les mains sur un support. Sur la table, sur le ventre (le plus courant), sur le dos du voisin ou le mur d’en face, n’importe où, mais les poser;
  • Vous croisez les doigts de manière à permettre aux articulations des dernières phalanges des pouces d’être en vis-à-vis, ou presque. Donc, ne pas croiser les doigts à partir de leur base;
  • Et vous commencez à tourner les pouces l’un autour de l’autre, et à tout moment, ils doivent se frôler, s’effleurer;
  • Les premiers instants, ce n’est pas facile. Les pouces peuvent s’accrocher un peu s’ils ne sont pas tout à fait secs, la sensation peut être étrange… Puis après quelques secondes, dans l’ordre de la minute, vous allez commencer à sentir une sensation étrange.

Nous y sommes !

Décrire une sensation…

Arrivez-vous à décrire ce que vous ressentez ?
C’est difficile, hein ?
Personnellement je ressens une grande sensualité. Quelque chose de très profond.  Je pense que toute l’énergie est absorbée pas cette sensation. Tout va vers les pouces et ils nous mènent vers un certain état de sérénité.
J’oserais dire que la sensation m’absorbe tout entier pour me mener vers une sorte de méditation. N’ayons pas peur des mots…

Une autre approche ?

Un autre jeu de vilain (jeu de mains…).

Vous mettez vos deux mains en face l’une de l’autre sans qu’elles ne se touchent. Vous les rapprochez et pliez légèrement les doigts pour que leurs bouts se touchent.
Puis, vous approchez et éloignez vos paumes de manière régulière, toujours en gardant le contact des doigts.
Étrange comme sensation, non ? Après un moment, on dirait avoir de la cire au bout des doigts.

Vous ressentez la même chose ?

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Chaa (vendredi, 01 novembre 2019 21:09)

    Merci !!! Tu as su expliquer ce que je chercher à expliquer depuis des années ! Le 2 ème exercices pour moi c'est comme si je ressente une feuille de plexi ou plastique entre mes doigts... Je ne sais pas comment expliquer. Mais quand c'est bien régulier, c'est comme si mes deux mains étaient séparées par un truc. Bref et puis c'est drôle que en plus tu te tournes les pouces ! Et pour la même raison que moi ! Un vieil oncle qui se tourner des pouces dans un vieux fauteuils et boooum je fais ça automatiquement et quel bien !! J'ai l'impression que cest moi qui ai écrit cet article.

  • #2

    Aline (mercredi, 06 novembre 2019 22:52)

    Il y a quelques semaines, mon fils s'est moqué de moi parce que je me tournais les pouces dans le tram. Je le fais sans m'en rendre compte. Depuis que mon fils me l'a fait remarqué, j'y fais de plus en plus attention. Et je le fais vraiment tout le temps quand mes mains ne sont pas occupées à pianoter sur mon clavier au travail ou autres. Mais comme vous, ça m'apaise et me détend. Et le petit plus pour moi c'est que j'ai des ongles. Je trouve que le contact est encore plus doux quand l'ongle passe dans la jointure de l'articulation. Que du bonheur.

  • #3

    Gédéon@Chaa (samedi, 09 novembre 2019 09:18)

    Amusant ton retour :-). Et heureux de partager la plume avec les lecteurs.
    Effectivement, ce sont deux sensations très ... sensorielles. Et c'est la première fois que j'entends quelqu'un qui réagit à la sensation sur le bout des doigts. Il y a tellement de petits coins de sensorialité à explorer...

  • #4

    Gédéon@Aline (samedi, 09 novembre 2019 09:26)

    Je crois que si quelqu'un se tourne les pouces, ou bien il sent, ou bien il ne sent pas. Il n'y a rien entre les deux. Et je peux parfaitement comprendre la sensation de l'ongle sur la peau. Outre la sensation, je pense qu'on peut très vite accéder à une forme de méditation par les pouces. Profite!