Je passe d’une chose à l’autre

Un des syndromes du zèbre est la pensée non linéaire. Les actions, elles non plus, n’ont pas toujours une suite logique.

Il s’agit d’un véritable problème qui, dans mon cas, ne s’arrange pas avec le temps. Ses répercussions sont lourdes en termes d’efficacité et mènent à tout moment à un combat pour chercher à garder une attention soutenue sur le point d’attention principal.

Le syndrome du lave-vaisselle

 

Pour expliquer cette manière de fonctionner, je vais prendre l’exemple tout simple du lave-vaisselle.
Et ce n’est pas qu’une caricature pour expliquer, c’est cela qui est préoccupant…

En deux mots:

A la fin de cycle de la machine, Monsieur Toulemonde (à la maison, c’est souvent moi, j’ai ainsi l’impression de me rendre utile en cuisine 😊) empile la vaisselle et la range dans les armoires, ou l’y place directement.
Pas moi.

En tout pas toujours naturellement.

Je m’explique

Je commence à vider le lave-vaisselle.
Je range les couverts, puis, je sors un poêlon. Le manche bouge. Ce peut être dangereux quand on cuisine...
Je prends le tournevis que j’ai à portée de la main pour me dépanner dans des cas pareils. Je veux resserrer la vis. Pas de chance, il est usé, je dois repasser la pointe à la meule.
Je vais dans l’atelier et m’apprête à allumer la meule électrique. Je casse la prise.
Je cherche une prise dans la caisse avec les pièces électriques.

L’étagère ne tient plus bien, je dois ajouter une équerre pour la consolider…
J’ajoute l’équerre. Une demi-heure est passée et le lave-vaisselle n’est toujours pas vidé.
Si tout va bien, je remplace la prise de la meule, je rectifie le tournevis et je réajuste la vis du poêlon. Encore un quart d’heure.
Puis je recommence à vider le lave-vaisselle.
L’exemple est simple et, oooh joie dans ce cas!, je suis revenu à mon point de départ. C’est souvent plus compliqué car je ne reviens pas au point de départ. En tout cas, pas de suite. Ou je suis complètent absorbé par autre chose et oublie le lave-vaisselle…Donc tout reste à faire et j’ai l’impression d’avoir perdu mon temps, ce en quoi je ne crois pas avoir vraiment tort…

Et je peux généraliser…

Souvent et simplement, au bureau, je travaille sur un dossier, une idée me vient à a tête pour un autre dossier que je prends et que je traite selon l’idée qui vient de m’effleurer…. Et la démarche est récursive: dans chaque dossier s'emboite un nouveau dossier...


Ne pas le faire ou faire autrement me demande une énergie folle…

Avec un peu de recul

A force de me poser des questions et de m’introspecter, j’en suis venu à différentes conclusions :
•    Je passe volontairement d’une chose à l’autre, je ne peux pas faire autrement ;
•    Pas toujours, mais souvent, c’est un soulagement de changer de sujet. Je m’ennuie beaucoup trop vite ;
•    J’aime papillonner, même si je suis satisfait quand j’abats un gros morceau de travail ;
•    Je vois directement quand un mail m’arrive et c’est avec plaisir que je change de dossier… Je sais que c’est une hérésie organisationnelle et que cela diminue mon efficacité. Mais je suis comme cela et je n’en peux rien…
•    Je me fais souvent violence pour rester sur mon sujet, c’est pourtant tellement difficile et fastidieux ;
•    C’est un problème de concentration, car si je suis dans un travail plus manuel ou physique et que je peux laisser aller mon esprit, je peux travailler longtemps sur la même problématique…

Le brain gym, une solution ?

Sur base de cette dernière constatation, et à la recherche d’une solution, je suis tombé sur le brain gym.
Je ne vais pas dire que j’ai tout compris. J’ai dû faire de petits exercices, notamment des exercices croisés pour m’aider à me concentrer. J’avais des devoirs à domicile à faire de temps en temps. J’arrivais à me concentrer pour les faire. Ouf !
Il est difficile de dire si c’est efficace. En tout cas, cela ne faisait pas de tort et il me semble qu’après mes exercices, je me concentre plus facilement.

Donc, c'est une piste, et je dois m'y tenir...

 

 

 

 

 

 

Pour apprendre à me concentrer, je me demande si un stage chez Heinz ne serait pas une bonne solution 😉?

Bon, …je vous quitte et je retourne sur le travail que j’ai abandonné…

 

Vous arrivez à rester concentrés sur votre tâche, vous?

Écrire commentaire

Commentaires: 0