Les matières qui font frissonner de plaisir

Il est des matières qui amènent volupté et plaisir au toucher. Petit moment de sensorialité.

 


Ambiance sonore

Odeur : bois (résineux) chauffé par le soleil

 


Bien entendu, j’enlève (ou je demande d’enlever, c’est plus prudent pour eux😊) presque toutes les étiquettes de mes vêtements. Je ne pense pas qu’il faille être hyperesthésique pour avoir du mal avec les épines placées dans les vêtements neufs par des fabricants, bourreaux sans aucun scrupule.

 

En toute complicité, je voudrais partager un entremet de douceur avec vous.

 

La randonnée est le lieu de beaucoup de contrastes dans les sensations et le ressenti. C'est sans doute un des éléments qui en fait une activité si belle.

 

 

Si les yeux se délectent du paysage, les sens dégustent les multiples cadeaux qui s’offrent à eux. Si la chaleur, la transpiration, l’effort, le poids du sac, la faim et la soif sont une part des sensations ressenties dans l’effort et la communion avec la nature, l’eau fraîche, le savon, la serviette sèche, le rasage de près (si c’est possible…), le repos et les rêveries sont autant de récompenses après l’effort. D'autant plus appréciées qu'elles sont quelque peu anachroniques dans le décor.

 

Lorsqu’il m’est possible de randonner, deux moments sont particulièrement doux et tout en délicatesse.

  • Rester en t-shirt (ou mieux, torse nu…) et enfiler une doudoune et s’imprégner de la sensation, de l’enveloppement, presqu’amitotique proposé. Une vraie doudoune, pas en synthétique. En plumes de canard. Une chaleur douce, tendre, sèche qui englobe, qui entoure, qui réconforte, qui soigne, qui apaise, qui câline.
  • Au moment de se mettre au lit, après un bon petit repas bien chaud qui irradie, entrer dans un sac à viande en soie en n’ayant gardé sur soi que le minimum. Volupté qui touche au paroxysme. Personne qui n’ait essayé ne peut imaginer la sensation.Une douceur sur l’ensemble du corps. C’est divin. Immensément doux. Pas trop chaud. Jamais froid. Proche de la peau. La matière vous caresse sans qu’il ne soit nécessaire de bouger.
    Et si sur vous, vous tirez le sac de couchage en duvet, il n’y a plus de mots. Il est des endroits où il est bon d’être, en toute simplicité…

 

Belles randonnées….

Écrire commentaire

Commentaires: 0